C'est la crise Fatimah, c'est la crise

Mais que fait-on pour les loisirs des gens et notamment le foot amateur? on ajoute des charges…Comme toute entreprise, la Ligue est confrontée à la problématique d’équilibre entre ses produits et ses charges.
Depuis plusieurs années, quand nombre d’autres ligues procédaient au nécessaire ajustement des prix de licences, nous avons repoussé l’échéance par une maîtrise rigoureuse des dépenses de fonctionnement.
Aujourd’hui, nous ne pouvons différer davantage, pour les raisons que nous tenons à vous exposer brièvement ci-dessous, et en toute transparence.
1. Baisse des produits :
En quatre ans, la Ligue a perdu plus de 10 000 licences (123 322 en 2006-07, 113 150 ce jour).
Certaines étaient fictives, il est vrai, du fait du renouvellement automatique, mais il n’en demeure pas moins une perte de ressources évaluable a minima à 120 000 €.
Rappel : la part ligue sur la vente d’une licence senior est de l’ordre de 68% du prix de vente, part dont la moitié est affectée aux districts.
2. Augmentation des charges :
Trois axes impactent particulièrement la gestion de la Ligue.
Le désengagement de l’Éducation Nationale dans les sections en milieu scolaire nous a conduits à mettre en place pour les années à venir des pôles régionaux d’excellence, structures indispensables à la promotion de nos jeunes joueurs talentueux, maîtrisées désormais par la Ligue, et dont le coût, nonobstant des partenariats locaux, n’est pas anodin.
Le développement des compétences mutualisées, au service des districts et des clubs, (Service juridique, Conseiller en Arbitrage, Équipe technique régionale, Informatique, Assurances…), incontournable par rapport aux évolutions auxquelles nous sommes confrontés, a impacté les finances régionales à hauteur de 190 K€ sur les trois derniers exercices.
Enfin, élément déclenchant, les consignes du Ministère des finances en direction des URSSAF pour une stricte application des règlementations fiscales et sociales aux associations. Certains d’entre vous en ont fait l’expérience récemment. Sans rentrer dans des détails, sachez que désormais toute vacation devra être gérée comme un emploi, sur la base minimale du SMIC, et accompagnée de toutes les démarches administratives y afférant : déclaration préalable, contrat de travail, bulletin de salaire… Toutes les tolérances dont nous bénéficions traditionnellement dans le milieu associatif sont caduques. Nous évaluons à 60% d’augmentation par rapport aux indemnités forfaitaires antérieures, et autour de 10% pour les charges de fonctionnement administratif…
En considération de ces divers éléments cumulés, le Conseil de Ligue a pris ses responsabilités et décidé le réajustement nécessaire des prix de licence, à savoir :
23 € : Pratiquant(e) de U18 à vétéran, dirigeant, arbitre, foot loisir
16 € : De U14 à U17
14 € : De U6 à U13
30 € : Moniteur,
Soit une augmentation de 0,15 à 0,25 € par mois selon la catégorie.
Afin de ne pas affecter la trésorerie des clubs, l’acompte exigé pour la délivrance est réduit de 80% à 70% du montant global.
Cette décision, nécessaire, et j’ose dire courageuse, des élus régionaux dans leur ensemble ne doit pas nous faire oublier que la licence football demeure sans conteste, et de très très loin, la moins chère, comparée en particulier aux autres disciplines collectives, comme cela a été illustré lors du rapport financier de notre dernière AG.
Une autre décision mérite une explication, celle des droits d’appel qui passent de 90 à 200 €. Nous pensons qu’il est injuste de faire supporter à la collectivité la dépense occasionnée par la réunion de la Commission d’Appel. Nous avons en conséquence augmenté ces droits de façon à approcher le coût réel, sachant qu’ils sont rétrocédés au club appelant s’il est reconnu dans son bon droit.
Vous qui êtes, dans les clubs, confrontés aux mêmes problématiques de gestionnaire, je sais qu’à défaut d’approuver les présentes décisions, vous en comprendrez la nécessité impérieuse.
Nous nous tenons à votre disposition pour tout renseignement complémentaire que vous pourriez souhaiter, dans la plus totale transparence, et pour étudier les réponses aux éventuelles difficultés que vous pourriez rencontrer.
Bien cordialement.
Pour le Conseil de Ligue,
Le Président.
Michel Tronson

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *