Pourquoi l’interview de MARINE LE PEN a été annulée sur Radio J

Analyse à suivre après l’article de Benjamin Fredj

Des responsables juifs et musulmans contre l’extrême droite en Europe
par Benjamin Fredj

La Foundation for Ethnic Understanding (FFEU), basée à New York, le Conseil mondial musulman pour les relations interreligieuses (WCMIR), et le Congrès juif mondial (CJM) ont tenu hier, une réunion à Paris.

Réunissant de hauts représentants des communautés musulmanes et juives, ils ont conjointement annoncé leur « volonté de s’élever ensemble contre la montée des partis politiques d’extrême droite racistes et xénophobes en Europe « .

L'interview de Marine Le Pen a été annulée

Le comité réunissait des dirigeants communautaires Belges, Britanniques, Français, Allemands, Italiens, Hollandais, Suisse ou encore Nord Américain dans la continuité d’une première rencontre tenue en décembre dernier à Bruxelles.

Un communiqué a été publié lundi soir, s’indignant des « récentes prises de position de chefs d’État européen, y compris le président français Sarkozy, la chancelière allemande Merkel et le Premier ministre britannique Cameron », à propos de la « faillite du multiculturalisme ».

La « banalisation des partis d’extrême droite  » qualifiée d’ « inacceptable « , représente un « danger croissant  » pour les minorités ethniques et religieuses à travers l’Europe, ajoute le communiqué.

A cet égard, l’ensemble des membres du comité a annoncé le lancement d’une série d’événements publics dans les capitales européennes le 9 mai 2011, Journée de l’Europe.

Le but de cette mobilisation étant simple, faire valoir « leurs crainte face à l’ascendance de partis extrémistes ou xénophobes en Europe » et dénoncer l’acceptation tacite de nombre de ces partis, comme des partenaires de coalitions gouvernementales.

Le communiqué s’achève sur un message d’union sacrée : « Toute attaque contre les uns est une attaque contre nous tous ».

Le rabbin Marc Schneier, président de la FFEU et vice président du CJM rappelle ainsi que si la communauté musulmane est le plus souvent sujette à des attaques des partis extrémistes aujourd’hui, ceux-ci, le Front National Français en tête, ont tous un lourd passé antisémite.

via Israel infos : Des responsables juifs et musulmans contre l’extreme droite en Europe.

Cet article, arrive, suite à des discussions que j’ai pu avoir avec une « amie juive » de la communauté de « vous les juifs ! »(humour inside), à qui je demandais son avis concernant le passage de Marine Le Pen programmé sur Radio J.

Un élan, et une organisation, qui n’a pas son équivalent dans le monde musulman, a permis de faire annuler cet interview…malheureusement.

Pourquoi malheureusement? parce que je suis pour la liberté d’expression, et je pense que les idées du Front National, doivent être entendus et contredits. Il faut laisser s’épancher les leaders, exposer leur contradictions et incohérences, en gros les laisser étaler leur merde et leur mettre le nez dedans.

Je pense qu’elle allais faire du « vous les juifs vous êtes bien intégrés, dans notre civilisation judéo-chrétienne, mais par contre les bougnou… pardon les arabes, et les islamis… pardon les musulmans, eux, non, ils prient dans les rues, ils travaillent pas alors que vous, blablabla ». Et c’est en partie l’appel qui a été lancé par une partie de la communauté juive pour faire déprogrammer cette interview. Dans un message diffusé via les réseaux sociaux et mailing-listes on peut lire ceci :

Que sous prétexte que le FN de Marine Lepen stigmatise sur les arabes et les musulmans il est encore des naïfs qui pensent que ce parti n’est plus antijuif.

Qu’accepter un parti d’extrême droite sous prétexte que sa cible de choix est aujourd’hui les musulmans est honteux et démontre un manque d’intégrité absolu.

Ce passage à lui seul, éclaire plutôt judicieusement sur la crise communautaire que nous connaissons en France et de la politique du diviser pour mieux régner. Il y a des musulmans (pas les musulmans) qui utilisent la « parole décomplexée » voulu par le petit-président pour critiquer pêle-mêle les juifs, les sionistes, les israéliens, tout en ne proposant rien pour la résolution du conflit Israélo-palestinien. J’ouvre une parenthèse sur la question, dont je n’ai quasiment pas parlé sur mon blog de qualité, le meilleur de tous.

C’est selon moi une erreur, de vouloir importer le conflit ici, dans les communautés arabes et juives, car on ne peut régler les conflits ici, avec nos codes, nos valeurs et réflexions, et avec les responsabilités quasi-nulles, et prônant toujours plus de dureté d’un côté comme de l’autre. Ainsi que ce soit la minorité juive ultra-sioniste dont font partie les Arthur et les Finkielkraut, qui rêveraient (j’extrapole un peu) d’une nation juive sans palestinien, et les moutons musulmans (une minorité également), qui se cherchent une cause et un bourreau qui veulent une union arabe pour vaincre Israël, aucun n’aura a assumer la guerre, les morts et la misère que cela engendrerait.

Une solution serait une solution à deux états, avec des limites claires, inamovibles, selon moi sur les contours de la ligne verte de 1967, et personnellement, je me retrouve dans une expression de mon très estimé ami Facebook, Charles Enderlin :

Je suis sioniste jusqu’à la ligne verte de 1967.

Ainsi, malheureusement, parce que les mots ont un sens et avec internet, si on cherche et qu’on a une volonté d’ouverture on trouve tout, dire que l’on est anti-sioniste, c’est être anti-israélien. Parce que si on ne reconnaît pas le droit d’Israël à exister, il faut l’anéantir, et ce n’est ni possible, ni envisageable, ni même souhaitable, juste une forme de racisme.

Il faut faire en sorte de ne pas crisper la « diaspora juive » pour ne pas qu’elle fasse d’Israël un bastion à défendre coûte que coûte, au péril des intérêts israéliens eux-mêmes.

Je referme la parenthèse.

Ainsi, une partie de la communauté juive s’est mobilisée, afin de faire annuler l’interview de Marine Le Pen, en grande partie par une peur, de faire tomber le tabou de l’extrême-droite, mais aussi par solidarité avec les arabes/musulmans qui sont de plus en plus stigmatisés par la droite et l’extrême-droite (blanc bonnet – bonnet blanc) européennes en général, et française en particulier.

La communauté musulmane, elle, n’avait rien fait ou du moins n’avait pas fait preuve d’une indignation farouche lorsque MLP était intervenue sur BEUR FM en 2006, et c’est dommage, mais ça confirme ce que je disais plus haut, que la communauté juive de France est organisée et qu’elle bouge, alors que la communauté arabe de France, n’arrive même pas à dépasser les clivages entres Algériens/Marocains/Tunisiens.

Ce qui me ferait plaisir ce serait que la communauté arabe se bouge, le cul la prochaine fois pour interdire, un raciste antisémite de passer sur les ondes, d’un média communautaire arabe. Ça me ferait plaisir, je le condamnerais pour la forme, mais je serais assez fier des vils bougnoules « arabes de France ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *