Il n'est pas permis de comparer la politique du préfet à celle de Vichy

Il n’est pas permis de comparer la politique du préfet à celle de Vichy

Le tribunal correctionnel de Pau a infligé jeudi des amendes de 1.000 euros avec sursis à cinq personnes pour outrage au préfet des Pyrénées-Atlantiques dans des commentaires envoyés par courriels comparant sa politique d’expulsions à celle du gouvernement de Vichy.

Les prévenus, militants du Réseau éducation sans frontières (RESF), étaient poursuivis pour des courriels adressés au préfet où ils dénonçaient la situation d’une famille albanaise placée en centre de rétention en juillet 2008 avec deux enfants de 5 et 7 ans.

Le préfet des Pyrénées-Atlantiques, Philippe Rey, avait déposé plainte le 1er août 2008 pour outrage à représentant de l’État.

«Toute liberté à ses limites, y compris la liberté d’expression», avait estimé le procureur de Pau, Erick Maurel, dans son réquisitoire prononcé le 10 juin dernier à Pau.

viaIl n’est pas permis de comparer la politique du préfet à celle de Vichy – Libération.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *